gkSDR version “pro” dispo en 32 et 64 bits

Dans le cadre du projet Cloud-SDR je développe une variante de gkSDR qui n’a pas encore toutes les fonctionnalités mais qui existe en 32 et 64 bits, avec interface en Français.

32bits

Le logiciel est gratuit et disponible après enregistrement uniquement

Plus d’infos ici : http://www.cloud-sdr.com/cloud-sdr-client/ - Le site web est uniquement en anglais. Me contacter si vous avez besoin d’aide. Les OM fr ne seront pas trop dépaysés par le soft, mais l’interface est partiellement relookée et pas mal de bugs corrigés

Il est possible qu’à terme gkSDR disparaisse et que je garde plus qu’un seul soft.

Server SDR et clients disponibles

testlogo05

Le logiciel Cloud-SDR est maintenant téléchargeable :

  • Le serveur en version d’évaluation gratuite pour 30 jours (pour Windows à ce jour),
  • Le logiciel client, développé à partir de gkSDR, gratuitement sans limite d’utilisation.

Ces programmes sont accessibles via le site dédié et après création d’un compte sur : https://store.cloud-sdr.com/

Présentation SDR à F6KLO le 19/11/2016

Le samedi 19 novembre prochain nous organisons à F6KLO une présentation SDR intitulée :

Logiciels SDR : ce qu’il y a sous le capot

Au programme de la présentation :

  • fonctionnement des récepteurs SDR à bas coût,
  • Introduction aux traitements numériques associés, les bases,
  • Les limites des matériels grand public,
  • présentation du principe de fonctionnement des logiciels SDR, démos gkSDR, démo Cloud-SDR.

L’objectif de cette conférence est de “démystifier” le fonctionnement des récepteurs et des logiciels et de mieux comprendre ce qui est faisable facilement et ce qu’il l’est moins, comprendre les traitements du signal associés, le volume de calculs requis et comprendre à quoi correspondre les paramètrages proposés dans les logiciels.

Pour accompagner cette présentation, j’apporterai un échantillon des différents récepteurs amateurs disponibles dans le commerce (RTLSDR, AirSpy, BladeRF, FunCube, hackRF, SDRPlay, Perseus), du matériel professionel et du matériel “réalisation OM”.

gKSDR supported harware

Je ferai également une présentation de mon logiciel gkSDR et de la version “remote” prochainement disponible “CloudSDR”.

gksdr

En espérant vous retrouver nombreux à F6KLO le 19/11 prochain !

les pilotes gkSDR 64 Bits pour FunCube et SDRPlay sont disponibles

Je viens de terminer le téléchargement des nouveaux pilotes pour le FunCube et le SDRPlay. J’en profite pour remercier une fois de plus F6BHI pour le prêt de son FCD.

Important concernant le SDRPlay : Pour des raisons liées à la license de la société qui commercialise le récepteur; il est impératif d’installer au préalable sur votre PC le logiciel “driver” fourni ici : http://www.sdrplay.com/windl.php

A noter que maintenant toutes les versions du AirSpy sont correctement détectées et prises en charge.

Pour installer ces nouveaux pilotes, il est nécessaire d’avoir la dernière version de gkSDR (0.20) puis d’utiliser l’habituel programme de mise à jour maintenancetool.exe situé dans le répertoire de gkSDR.

Continue reading

Prochaine dispo du driver FunCube sur gkSDR

Suite à de nombreuses demandes de plusieurs OM, j’ai remis en chantier ce week-end le développement du driver pour le FunCube.

En avant première un essai enfin fonctionnel avec up-converter sur la photo dessous

funcube on gkSDR

 

On retrouve à droite de l’écran l’ensemble des réglages du funcube, tous intégrés directement au logiciel.

A noter que cette barre de réglages peut être réduite ou masquée pour conserver le plus d’espace possible pour la visualisation.

Encore un grand merci à F6BHI pour son prêt

gkSDR version 0.20 disponible au téléchargement

La version 0.20 vient tout juste d’être déployée, la mise à jour peut se faire “comme d’habitude” avec le programme maintenancetool.exe installé dans le répertoire du logiciel.

[MAJ du 19/09  - il y avait un problème dans le téléchargement des mises à jour, c'est maintenant réglé - Merci SWL Alain ]

Les changements les plus importants sont :

  1. Optimisation du programme pour réduire les besoins de puissance de calcul,
  2. Meilleure prise en charge du AirSpy et des variantes,

73

Réglementation : Mise à jour de la liste des appareils et dispositifs techniques soumis à l’autorisation mentionnée à l’article R. 226-3 du code pénal

Dans ce billet je citais quelques articles du Code Pénal qui pouvaient concerner la législation “SDR”.L’ANSSI (Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information) a publié le 25 août dernier (merci Pascal et SDR#) l’info suivante (suivre ce lien pour avoir le texte original) :

PUBLICATION DE L’ARRÊTÉ DU 11 AOÛT 2016 MODIFIANT CELUI DU 4 JUILLET 2012 FIXANT LA LISTE D’APPAREILS ET DE DISPOSITIFS TECHNIQUES PRÉVUE PAR L’ARTICLE 226-3 DU CODE PÉNAL

 

Le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2013 précise qu’« une attention particulière sera portée à la sécurité des réseaux de communication électroniques et aux équipements qui les composent ».

La sécurité de ces réseaux repose pour partie sur le dispositif prévu à l’article 226-3 du code pénal, qui soumet notamment à autorisation la commercialisation et la détention d’équipements réseau pouvant permettre de porter atteinte au secret des correspondances électroniques.

Conformément aux orientations du Livre blanc, l’article 23 de la loi de programmation militaire (LPM) a renforcé ce dispositif en étendant le champ des appareils soumis à autorisation à ceux qui, sans être spécifiquement conçus pour permettre les interceptions de communications, sont susceptibles d’être utilisés à cette fin.

L’arrêté publié le 25 aout 2016 complète, en conséquence, la liste des appareils et dispositifs techniques soumis à l’autorisation mentionnée à l’article R. 226-3 du code pénal.

Il y intègre, notamment, les « stations de base » des réseaux de téléphonies, dès lors que leurs caractéristiques sont susceptibles de permettre des atteintes au secret des communications. Cette nouvelle mesure, prise notamment afin d’anticiper les évolutions prévisibles des technologies de communication mobile, est assortie d’un délai d’entrée en application de cinq ans, afin de permettre sa prise en compte pour les équipementiers et les opérateurs dans les futures générations d’équipements et de réseaux.

Continue reading